Comment décontaminer une surface colonisée par des moisissures ?

Moisissures bati

Avant de vouloir s’attaquer aux moisissures, on pense à :

1 – protéger ses voies respiratoires

2 – décontaminer, en évitant la dispersion des spores

3 – rechercher l’origine de l’humidité excessive

 

Phase 1 : Se protéger

Les personnes présentant déjà des allergies sont dispensées, tout comme les personnes vulnérables (immunodéprimées, femmes enceintes…).

Pour les autres, le port de protections individuelles est toujours préférable par principe de précaution, mais surtout elles dépendent de la surface à décontaminer.

Cas particulier des porteurs de lentilles, il est recommandé de les remplacer, lors de l’opération, par des lunettes de vue ou des lunettes de protection (les spores fongiques peuvent se fixer sur la lentille de contact souple, lieu idéal de colonisation et prolifération).

S’il s’agit de remplacer les joints en silicone de la douche ou gratter (avec une éponge humide) les joints en mastic, pas besoin d’équipement spécifique.

Dès que la surface est plus importante, supérieure à 0,2m2 (> 3 feuilles A4) et inférieure à 3m2, il est recommandé de porter :
– des gants jetables,
– des lunettes de protection,
– un masque de type FFP2 (minimum), voire FFP3, pour protéger ses voies respiratoires
– une combinaison jetable avec capuche
– des surchaussures jetables ou laver les l’opération.

Pour une surface contaminée supérieure à 3m2, il est conseillé, en plus, de couvrir l’ensemble du mobilier de bâches ou de les évacuer de la pièce, afin d’éviter la propagation de spores vers ces nouvelles surfaces. Dans l’idéal, il est même préférable de laisser la décontamination à une entreprise spécialisée.

Phase 2 : Décontaminer

Si le matériau est poreux, il faut l’enlever et le remplacer, car il sera infesté en profondeur (ex : joint en silicone, papier peint, matelas, laine végétale, animale ou minérale, tapis, moquette…).

Si le matériau est non poreux, il est possible de le décontaminer en utilisant de l’eau de javel. Pour les personnes gênées par les vapeurs irritantes de l’eau de javel, du vinaigre blanc (vinaigre d’alcool), peut être utilisé en remplacement.

Il est fréquent de lire que l’eau de javel empire la situation. C’est vrai dans le sens, où appliquée directement sur la moisissure, l’eau de javel peut la blanchir sans l’éliminer.

L’équipement nécessaire :
– Eau de javel (prête à l’emploi) ou vinaigre blanc (prêt à l’emploi)
– 2 éponges
– 1 seau
– 1 rouleau d’essuie-tout
– 1 sac poubelle

Etape 1 : ouvrez la fenêtre

Etape 2 : humidifiez l’une des deux éponges, dans le seau d’eau (sans javel ni vinaigre) et enlevez les moisissures.
Frotter à sec sur une moisissure reviendrait à poncer un meuble avec du papier de verre et provoquerait la dissémination des spores dans toute la pièce. Il est important d’humidifier l’éponge, mais elle ne doit pas, non plus, être détrempée. L’action mécanique permet d’éliminer les moisissures. Rincez autant de fois que nécessaire l’éponge dans le seau d’eau, pour enlever toute les moisissures. Videz le seau et jetez l’éponge.

Etape 3 : une fois la surface « propre », on peut procéder à la désinfection, soit avec de l’eau de javel, soit avec du vinaigre blanc.
Appliquez avec la 2ème éponge de l’eau de javel ou du vinaigre prêt à l’emploi sur toute la surface (versez l’eau de javel ou le vinaigre directement sur l’éponge). Faites attention à ne pas trop détremper la surface.

Etape 4: rincez l’éponge dans le seau rempli à nouveau d’eau claire et rincez la surface.

Etape 5: épongez l’excès d’eau avec l’essuie tout

Etape 6: laissez aérer la pièce, pour faciliter le séchage

Dans le cas d’une contamination >3m2

Etape 7 : Passez l’aspirateur. Enlevez les bâches et jetez-les. Passez à nouveau l’aspirateur et nettoyez-le avec un essuie-tout humidifié.

Phase 3 : Rechercher

Afin d’éviter la rémanence des moisissures, il est impératif d’engager une investigation afin d’identifier les causes de l’excès d’humidité et les traiter. Si besoin un professionnel pourra vous aider à identifier les causes. Pour aller plus loin, (re)lire l’article « les champignons ou moisissures, comment limiter leur prolifération« .

De Elodie | 19 septembre 2017 | Habitat