Plastiques alimentaires, jouets… comment les reconnaître pour mieux les éviter?

numéro et types de plastiques

Aviez-vous remarqué, sous les contenants en plastique, un triangle avec un numéro à l’intérieur? Ce numéro indique la nature du plastique. Bien qu’il ne soit pas obligatoire, la plupart des industriels l’appliquent. C’est également un indice pour savoir quels plastiques éviter.

 Les différents types de plastique

 

PET1-logoPolyéthylène téréphtalate

Utilisé principalement dans la fabrication de bouteilles d’eau, de jus de fruits, de soda… et autres emballages. A cause de son nom « téréphtalate », ce plastique suscite des inquiétudes, quant au relargage possible de phtalates. En l’état actuel des connaissances, il est impossible d’affirmer qu’il n’y a aucune migration. Le risque zéro n’existe pas. Toutefois si les conditions de stockage sont respectées, à l’abri du soleil et de la chaleur, le risque est jugé très faible. La migration des composés du plastique vers les aliments (eau inclus) est facilitée lorsque le plastique est chauffé.

 

N°2Polyéthylène haute densité

Flacons de produits cosmétiques (shampoings, gel douche, démaquillant….) et pharmaceutiques…

 

N°3Polychlorure de vinyle 

Sols en « lino » ou en « vinyle », les jouets souples pour enfant, gaines/tuyaux… Le PVC peut relarguer des phtalates. Dans la mesure du possible, il est préférable d’éviter les jouets susceptibles d’être en PVC, surtout s’ils sont portés à la bouche. Mais pour le moment, cela reste compliqué dans la mesure où très peu d’emballage de jouets, mentionne le type de plastique utilisé. 

 

N°4Polyéthylène basse densité

Films plastiques des barquettes alimentaires…

 

n°5Polypropylène

La plupart des boites plastiques alimentaires pouvant être chauffées. Pour le moment, il s’agit du plastique le plus stable et il semble être inerte. Après le scandale des biberons au polycarbonate (n°7), interdits depuis 2010, le polypropylène a remplacé le polycarbonate.

 

N°6Polystyrène

La vaisselle jetable principalement, elle ne doit pas être chauffée au risque de relarguer du styrène, qui est classé cancérigène possible (2B), d’après le CIRC

 

n°7 autres ou PC (Polycarbonate) 

Peut relarguer du bisphénol A (BPA), à éviter.

 

Et le silicone !

La qualité du silicone va dépendre de son catalyseur (platine ou péroxyde), qui permet de durcir la matière et obtenir des moules, des cocottes… Si vous utilisez fréquemment ce type de produits, choisissez des moules en silicone platine et non en silicone péroxyde.

L’indication « 100% en silicone platine » ou « platinium silicone » est de plus en plus fréquente sur les emballages. Ils résistent également à des températures plus élevées (26O à 280°C) et enfin ce ne sont pas des moules/ cocottes premiers prix.

 

En conclusion

Quatre options s’offrent à vous :

  • Vous êtes du genre « tête brûlée », peu importe le numéro, vous restez fan de vos boites et ustensiles en plastique.
  • Vous êtes plutôt « attentif », retenez que le numéro 6 ne doit pas être chauffé, et que les n°3  et 7 doivent être évités dans la mesure du possible.
  • Vous êtes « précautionneux », évitez autant que possible les contenants en plastique et vous réchauffez toujours vos plats dans des assiettes ou dans un contenant en verre.
  • Vous êtes du genre « zéro risque », bannissez tous les contenants en plastique et faites vos courses avec vos récipients en verre dans les magasins qui vendent au détail.

 

 

De Elodie | 9 mars 2016 | Modes de vie