Femme enceinte & bébé, comment limiter leurs expositions aux polluants

Femme enceinte enfant limiter exposition polluants

Limiter l’exposition de la femme enceinte, du fœtus et du nouveau-né, aux polluants de l’environnement du quotidien, est devenue une priorité avec le 1er Plan National Santé Environnement (2004-2008), puis avec le 2ème (2010-2014) et le 3ème (2015-2019). Une déclinaison régionale est par la suite ratifiée, afin de prendre en compte les spécificités de chaque territoire. Ces Plans Régionaux Santé Environnement (PRSE) sont l’occasion de faire émerger de nombreux projets, portés par les Agences Régionales de Santé, elles-mêmes, ou par des associations, des mutuelles.

Ces actions de prévention s’intéressant à la période critique de développement, sont également renforcées par l’hypothèse des « 1000 premiers jours ». Les 1000 premiers jours (de la conception, jusqu’au 2 ans de l’enfant) seraient décisifs pour l’état de santé général (futur) de l’enfant.

La période périnatale est capitale. Les 1000 premiers jours de vie constituent une période où les fonctions métaboliques et physiologiques se mettent en place afin d’établir un capital fonctionnel. C’est une période de grande plasticité et de vulnérabilité. Durant cette période, les polluants vont pouvoir agir sur les gamètes, le développement du fœtus ou encore le développement de pathologies chez l’enfant et l’adulte (effets épigénétiques). Parmi ces polluants, les perturbateurs endocriniens ont une place privilégiée. (extrait du colloque « Périnatalité et Santé Environnement » – 4 octobre 2016)

Agence Régionale de Santé de la Nouvelle Aquitaine

Elle propose une affiche regroupant un ensemble de bons gestes à adopter pendant la grossesse et à l’arrivée du bébé. D’autres informations sur le site, dont un guide de recommandations pour les établissements accueillant de jeunes enfants.

Femmes Enceintes Environnement et Santé

Le projet FEES mené par l’Association pour le Prévention de la Pollution Atmosphérique et la Mutualité Française, propose également une série d’affiches, pour savoir comment aménager la chambre du bébé, quels usages réserver aux cosmétiques et concernant l’alimentation. L’équipe répond également aux questions et donne des conseils, via la foire aux questions.

Quelques exemples : Que faire pour soulager bébé lors des poussées dentaires ? Quelle tétine choisir ?  Est-ce que la cigarette électronique est sans danger pendant la grossesse ?

WECF – Women in Europe for a Common futur

L’association WECF – Women in Europe for a Common futur, propose de nombreux petits guides, pour les jouets, les cosmétiques, les vêtements, les produits ménagers et même les ondes électromagnétiques.

A noter, qu’il s’agit d’une association militante, qui relaye souvent les informations d’autres associations militantes. De ce fait les informations sont engagées et parfois orientées.

Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Enfin l’Anses est régulièrement saisie pour rendre une expertise scientifique sur un sujet précis. Elle rend alors un avis, publié sur son site.

Quelques exemples concernant les femmes enceintes : Évaluation des bénéfices et des risques nutritionnels des édulcorants intenses chez la femme enceinte ou Évaluation des risques sanitaires liés à l’exposition au mercure des femmes enceintes et allaitantes et des jeunes enfants…

 

 

De Elodie | 10 mars 2017 | Santé Environnement